fiche metier pépiniériste

Le pépiniériste donne naissance à des végétaux qu’il élève jusqu’à leur mise en vente. Son travail s’étend donc sur un long terme car la plupart des végétaux nécessitent trois à quatre années de travail avant de pouvoir être mis sur le marché.

serre de production
serre de production

Conditions d’exercices et missions

Le métier du pépiniériste suit le rythme des saisons. Au printemps, il faut s’occuper de la mise en culture : préparation des sols ou des serres. Il prélève les boutures, les repique en terre, dans des pots, ou en serre.

Pendant l’été il entretien les cultures. Il surveille les parcelles pour prévenir les maladies ou les carences, s’assure que le système d’arrosage fonctionne et qu’il est adapté aux besoins des plantes, en tenant compte des conditions météorologiques. Il contrôle le développement des végétaux par la paille ou le palissage. Il entretien son terrain en binant, sarclant, arrachant les mauvaises herbes. Il s’occupe de la multiplication des plants.

A l’automne, une partie des plants est prête à la commercialisation : il les arrache manuellement ou mécaniquement et les conditionne.

En hiver, il poursuit les opération de vente et effectue la maintenance des outils et machines de l’exploitation. Il produit essentiellement des végétaux d’extérieur (arbres d’ornement, arbres fruitiers, plants viticoles ou forestiers.)

Compétences professionnelles

  • connaissance des végétaux (biologie) et des sols
  • maîtrise des moyens de lutte et des traitements phytosanitaires
  • maitrise des conduites de cultures
  • capacité à utiliser des engins agricoles

Qualités attendues

  • bon sens de l’observation
  • capacité à travailler en extérieur
  • bonne résistance physique
  • bonne dextérité manuelle
  • capacité d’adaptation aux variations climatiques
  • avoir une bonne faculté de mémorisation

Formation

Plusieurs diplômes et qualifications professionnelles préparent à ce métier :

  • CAP agricole agriculture des régions chaudes,
  • CAP agricole métiers de l’agriculture
  • Bac pro productions horticoles,
  • BPA travaux des productions horticoles,
  • BP responsable d’atelier de produits horticoles
  • BTSA production horticole.

Tous ces diplômes peuvent se préparer dans le cadre de l’alternance. Toutefois il est de plus en plus difficile d’accéder au métier avec un CAP, le BAC pro est le plus souvent le diplôme minimal le plus adapté.

Salaires

Un salarié débutant chez un pépiniériste est payé Smic (1 480,27 € brut mensuel) Expérimenté : aux alentours de 1 600 €.

Débouchés professionnels

  • les entreprises privées de paysagisme
  • les collectivités locales

Il y a peu d’emplois dans ce secteur d’activité et beaucoup de personnes sont formées à ce métier. Les possibilités d’emplois sont très liées à des zones géographiques privilégiées dans lesquelles il y a une tradition de production. En Pays de la Loire l’emploi ce situe principalement dans le Maine et Loire et sur la région nantaise.

Évolutions

Après quelques années d’expérience, le pépiniériste peut devenir chef d’équipe, technicien responsable des productions, ou technico-commercial.

Il peut aussi se spécialiser dans la culture de certaines espèces en tant qu’arboriculteur ou s’installer à son compte en créant sa propre pépinière de production.