Fiche métier : contremaître dans le bâtiment

Le métier de contremaître dans le bâtiment requiert une bonne organisation c’est lui qui défini tout ce qui sera nécessaire au bon déroulement du chantier et à sa construction et ses besoins tant au niveau des matériaux, outils… et c’est lui qui est en charge de tout ce qui concerne la logistique du personnel

Chef de chantier
Chef de chantier

Conditions d’exercices et missions :

Le contremaître assiste le chef de chantier, et le remplace parfois
- mise en place des plannings des équipes
- logistique du chantier(engins en location, eau, matériaux..)
- gestion des prestataires extérieurs
- vérification de chaque étape du projet
- assurer la sécurité du chantier et des abords

Compétences professionnelles :

Le contremaître est proche des ouvriers, mais doit savoir se faire respecter
- faire preuve de fermeté, avoir un tempérament de meneur d’hommes
- avoir de solides connaissances dans tous les corps de métiers BTP
- être au fait des normes de construction en vigueur
- être rigoureux dans le contrôle qualité
- être en bonne santé

Qualités attendues :

Le contremaître doit être polyvalent, rigoureux sachant encadrer sa propre équipe

Lieu d’exercice de l’activité :

Le contremaître travaille sur des chantiers d’envergure aussi bien en extérieur qu’en intérieur

Formation :

Le contremaître est le bras droit du chef de chantier(qui est lui-même le bras droit du conducteur de travaux). Leurs formations sont donc similaires et peuvent débuter au niveau bac :

- Bac professionnel technicien du bâtiment, études et économie formation lycée bac pro Technicien d’études du bâtiment option A études et économie
- Bac professionnel technicien du bâtiment, organisation et réalisation du gros œuvre
- Bac professionnel travaux publics
- Bac technologique STI génie civil
- Brevet de technicien encadrement de chantier

Salaire :

le contremaître peut espérer démarrer sa carrière avec un salaire légèrement supérieur au smic

Evolution du métier :

Toutefois, pour celui qui souhaite évoluer vers un poste de chef de chantier ou de conducteur de travaux, une qualification à bac+2 s’impose :

- BTS bâtiment
- BTS études et économie de la construction
- BTS travaux publics
- DUT génie civil, option bâtiment
- DUT travaux publics et aménagement
- Licence professionnelle mention métiers du BTP

Liens utiles :

http://www.onisep.fr